P1050883

C'est avec reconnaissance que je remercie les organisateurs et les dévots de Krishna de nous offrir comme les années précédentes un magnifique Ratha Yatra, ou la commémoration du retour du Seigneur Jagannath dans sa ville de naissance après avoir vaincu les forces du mal. En l'occurrence à défut d'être sur la terre mère, tous les indiens de la diaspora fête ce retour dans tous les pays du monde ou ils se sont établis par la construction d'un immense char, parfois plusieurs, et le tire par la force des bras des fidèles, la direction en étant assuré manuellement de l'intérieur.

J'avais décidé, que nous ne participerions pas à ce défilé, qui partait de la place de la Chapelle dans le 18ème arrondissement pour arriver en traversant tout Paris, à la Fontaine des Innocents dans le 1er arrondissement. J'étais bien évidemment attristé de ne pouvoir cette année faire partie des tireurs, mais je ne voulais pas laisser mon ami souffrant de la châleur, seul et souffrant à la maison.

P1050879

Toutefois, au cours de l'après-midi, se sentant mieux, il m'a proposé de nous y rendre, je ne savais sur quel pied dansé, mais il semblait sûr de lui, donc nous nous y sommes rendus vite fait bien fait. Heureusement, le discours des organisateurs et des personnalités invités à lancer le départ n'était pas terminé, ce qui nous a permis de nous préparer, de me mettre en condition en allant prier au temple, puis de revenir vêtu de mon dhoti tout neuf offert par Aliocha, le front marqué des différentes poudres de prières censé porter chance et marqué ma dévotion aux Dieux : le vapooti, le santal, le sindur. Notre amie Florence devait elle aussi participer, mais nous ne l'avons pas trouvé, certainement en raison de la foule et du fait que nous lui avions dit que nous ne viendrions pas.

P1050864

Sur l'estrade, cette année, pas d'immam. Etaient présents : Le nouvel ambassadeur de l'Inde à Paris, des représentants de la communauté Sikh et le swami américain fédérateur semble-t-il des dévots français et détenteur de la parole du Maïtre swami Prabhupada, brâhamane, maître gaudiya vaishnav et fondateur d'Iskcon (enfin si j'ai bien tout compris) en fait moi je suis Shivaïte et non Vaishnav mais ce n'est pas grave, je suis indhu avant toute chose et en France toute la communauté indienne de l'Inde, de Bengladesh, du Penjab. Les Indiens de la réunion, des Antilles, bref tous, nous avons répondu présents et ça qui est important.

P1050874

Après le discours de bienvenue et de présentation de la fête, l'ambassadeur de l'Inde à Paris, à casser les noix de coco pour bénir le défilé et signifier son départ. Je suis toujours ému lorsque je vois notre communauté, réunie autour d'un Dieu commun, les femmes et les petites filles vêtues de leurs plus beaux atours pour honorer notre Dieux, les vieux récitant des mantras et les jeunes filles dansant en tête du cortège. Reste que le fait que ce soit des européens qui soient les principaux organisateurs de ce défilé, idem les dévôts et les swami, ça me gêne un peu, euh beaucoup, mais bon c'est ainsi, je dois taire mes réticences !

P1050891 

P1050889

Ne voulant pas quitter Aliocha des yeux, je n'ai tiré le char que sur une faible portion de route, marchant auprès de lui sur les côtés, faisant des haltes lorsque cela était nécessaire. Reste que nous avons fait quelques photos souvenirs que nous aurons plaisir à regarder.

P1050863

Arrivés Fontaine des Innoncents, des boutiques provisoires étaient dressées, vendant les habituelles babioles et curiosités, et une estrade était dressée où devait se produire des danses, des musiciens

P1050907

Nous y avons d'ailleurs retrouvé avec surprise et grand plaisir notre amie toute vêtue de rose et parée de ses plus beaux bijoux. Un repas végétarien était servi à tous ceux qui se présentaient, mais nous avions bénéficié tout le long du parcours de la générosité des organisateurs, bouteilles d'eau, fruits, patisseries, etc... donc nous n'avions pas faim, seulement envie de nous reposer. ce que nous avons fait après avoir écouté un peu de musique sacrée puis, nous sommes rentrés chez nous épuisés après avoir mis notre amie dans un taxi.

P1050901