Attention : Cet article n'est pas de moi. Il a été écrit par mon compagnon sur son blog et je me suis permis de le copier-coller avec son autorisation bien évidemment. Ceci expliquant cela. J'ai trouvé que son article reflète les liens qui unissent nos deux pays et nos deux peuples.


 

Certains (nes) pourraient s'étonner, outre le mariage entre deux hommes, du fait qu'il se soit produit entre un Russe d'origine juive et un Indien de religion Hindoue, l'un venu du froid l'autre du chaud, pays séparés par des milliers de kilomètres.

Et bien, la situation n'est pas si extraordinaire qu'elle veut bien le paraître. En effet, nous ne sommes pas si éloignés que cela culturellement et affectivement, bien que nous nous soyons connus en France, où nous vivons actuellement.

 

Beni-israel-india

Historiquement  les liens juifs avec l'Inde :

L'histoire des juifs en Inde recouvre celle de trois communautés : Au Sud Ouest de l'Inde, dans l'Etat du Kérala et plus précisemment dans la ville de Cochin s'est établie la toute première communauté juive. Les Bene Israël dans les environs de Bombay et les Baghdadi aux alentours de Calcutta et Bombay. La communauté de Cochin étant divisé en deux groupes : les plus anciens qui sont les juifs noirs et sont arrivés  après la destruction du second temple de Jérusalement en 70 après Jésus-Christ. Les juifs blancs d'origine plus récente arrivés au 16ème siècle, chassés du Portugal et D'espagne par Isabelle la Catholique, ils devinrent rapidement "supérieurs" aux juifs noirs, non seulement en nombre, mais également par leur richesse, et les liens commerciaux qu'ils ont gardé avec les autres communautés juives. Ils prendront le nom de Paradesi.

 Historiquement les liens de l'URSS avec L'inde :

Ces deux pays sont intimement liés dans l'histoire. Leurs relations se caractérisent par la proximité, la stabilité et la continuité. Au moment ou l'Inde obtient son indépendance en 1947, c'est la rivalité entre les deux superpuissances qui pèse sur les affaires du monde. Toutefois les dures réalités politiques  de la guerre froide vont pousser l'Inde dans le camps de l'URSS. L'Inde est prise en tenaille entre deux pays hostiles : la Chine et le Pakistan soutenus par les USA. Seule la Russie soutient l'Inde eu égard au profit qu'elle peut tirer d'une relations forte avec la puissance hégémonique de la région. 

La coopération formelle entre l'Inde et l'URSS commence en 1962 avec un programme militaire et technique. L'URSS devient le principal fournisseur de matériel militaire et d'aide économique des Indiens et le restera plus de 40 ans. Les forces armées indiennes, la sécurité de l'Inde ont largement reposé sur le matériel livré par les Soviétiques. L'assistance de l'URSS est sans équivalent à cet égard. Pour l'URSS, l'Inde a été un très gros marché d'équipement militaire fourni à bas prix, mais sur la durée. Cette coopération s'intensifiera et culminera en 1971 avec la signature du traité de paix, d'amitié et de grande coopération. Quand il s'est agi de choisir stratégiquement entre l'Inde et la Chine, Moscou a délibérément opté pour la défense de l'Inde contre des menaces potentielles émanant de la Chine et/ou du Pakistan.

Depuis, bien que les relations aient changé : Mme Gandi qui vendait les récoltes de l'Inde à l'URSS pour avoir des armes étant décédée et le parti communiste ayant été relégué au rang d'indésirable à Calcutta (un fief), elles sont restées  cordiales au point d'être ressuscitées pour diverses raisons politiques qu'ils seraient ennuyeux de développer ici, ce blog n'étant pas fait pour ça.

Bref, tout cela pour dire que l'Inde est extrêmement tolérante et ne rentre pas dans le jeu d'une guerre  ou d'un terrorisme exporté contre les juifs, et ce, malgré les derniers attentats de Bombay visant la communauté en 2009.