Notre compagnie a décidé de reprendre ce ballet créé par Maurice Béjart et merveilleusement interprété par la Compagnie de Lausanne, avec en danseur principal Jorge Donn pour le rôle masculin.

JB000277_05

Aussi, connaissant les deux écoles de danses : classiques indiennes et européenne pour le ballet , ais-je décidé de me présenter au casting, plus par principe que par véritable espoir d’être choisi. Si ma morphologie convient parfaitement aux classiques indiens, elle n’est en revanche pas adaptée et/ou en phase avec les critère de beauté européens. On me fait souvent remarqué et pas toujours avec élégance que je suis : trop petit, trop mince, trop tout et peut être trop indien ???

Là, contre toute attente, j’ai été sélectionné, mon rêve devient réalité. En effet, même s’il s’agit d’une des composantes de l’indhuisme, dansé sur une musique indienne, le ballet pose une chorégraphie moderne, avec des costumes minimalismes et un maquillage traditionnel indien. Je suis fort content, le Responsable de la Compagnie et le maître de ballet sont tombés d’accord tous les deux, un évènement et c’est moi qui ait le rôle de soliste.

JB000277_01

J'ai fait connaissance de ma partenaire pour le pas de deux. Mle t est un peu plus petite que moi, ce qui est assez rare pour une européenne. Elle est également très menue, ce qui m'arrange bien étant moi-même euh très mince.Ci-dessous une photo de jorge Donn dansant le pas de deux.

JB000278_08

Les répétitions vont s’enchainer à un rythme effréné jusqu’à la première. J’ai heureusement fait l’acquisition au moment des soldes, de chaussons, et divers vêtements et sous-vêtements de danse. Je n’aurai, je pense, aucune difficulté avec la musique ayant l’habitude de compter les temps. Pour les pas, j’ai beaucoup de travail vu que je danse peu souvent le ballet, mais bon, nous verrons bien ! Tout le monde doit être prêt pour début décembre, Une première tournée devrait une amener à Londres, puis se sera l'Inde et le Sri-Lanka pour qui ce genre de représentation sera une première.

Il est évident que le ballet tel que nous l'interprêterons, même s'il sera fidèle à la chorégraphie de Maurice Béjart, sera tout de même différent. De part le physique des danseurs qui seront en majorité indiens, mais également par sa dimension religieuse. En tant qu'indhus nous n'aurons pas la même perception ni la même dimension d'interprétation que des européens.

Dans la tradition indhue, la Bhakti , l’adoration, l’amour du dieu, la piété, la dévotion ou le service du pur amour envers le seigneur suprême est une des composantes de l’indhuisme. C’est une dévotion exempte de sollicitations égoïstes et de craintes du tout puissant, qui implique un parfait oubli de soi.


Le Ballet à proprement parlé : Chorégraphie de Maurice Béjart - Musique traditionnelle indienne.

Par l’amour, l’adorateur s’identifie avec la divinité et revit chaque fois la légende de son Dieu, qui n’est lui-même qu’un des visages de la réalité et sans nom.

BEJART BHAKTI

Rama, incarnation de Vishnou
Ses amours avec Sita, symbole de pureté, sont contées par le célèbre poème Ramayana, épopée indhue qui sert de base à toute interprétation théâtrale ou chorégraphie classique. 


Krishna , autre incarnation de Vishnou
Dieu de la jeunesse et de la beauté, divin joueur de flûte, dont les amours avec les bergères (bouvières) et la belle Radha sont chantés dans la Gita Govinda. Il est aussi l’instructeur par excellence, et c’est lui qui parle dans la Bhagavad Gita, l’un des livres les plus importants de l’humanité.

Shiva, troisième Dieu de la Trinité Indhue (Brahma, Vishnou, Shiva)
Dieu de la destruction, qui est surtout la destruction de l’illusion, de la personnalité,. Dieu de la danse. Son épouse Shatki n’est autre que son énergie vitale qui émane de lui et retourne en lui, immobile et pourtant éternellement en mouvement.