P1010681

Cette année encore, nous avons participé en tant que couple gays à la Gay Pride qui avait lieu à Paris ce samedi 29 juin. Je sais fort bien que il est préférable d'utiliser le terme Marche des Fiertés, mais je n'aime guère ce terme. Fiertés de quoi d'abord ? d'être gay ? si je n'en suis plus honteux, je n'en suis pas plus fier pour autant. Je l'accepte c'est tout.

Nous étions arrivés sur place un peu avant 14h, heure du départ qui avait été fixé par les organisateurs. Celui-ci ayant été retardé nous avons pu flâner de char en char pour admirer l'originalité des décorations, regarder les préparatifs, reconnaître les participants et certains exhibitionnistes pour qui la Gay Pride est leur petit moment de gloire.

P1010677Je trouve, mais peut être est-ce une idée, que d'année en année il y a de moins en moins de chars. C'était pourtant sympathique, mais je suppose que ça doit coûter fort cher de les louer pour l'occasion, et que ça demande un investissement en personnel assez conséquent pour les conduire, les préparer et les animer. Pour ma part, je trouve que les chars donnaient un certain cachet au défilé, ils faisaient une bonne part du spectacle, car la gay pride c'est des revendications mais  faites de manière festive et représentative de la diversité homosexuelle. Le fait qu'il y en ait moins réduit le défilé à une masse de personnes dont ne sait plus au juste, si elle manifeste pour obtenir quelque chose, ou si tout simplement, elle est venue faire la fête. Dommage !

88253443_pJ'ai toutefois été fort ému, en principe nous défilons avec le Beit Haverim. Cette année, en raison du mariage qui avait été accordé aux gays, ils portaient un dais sous lequel tous les couples pouvaient s'unir officieusement évidemment, car les rabins ne reconnaissent pas ce type de mariage. Enfin bref, Aliocha m'a emmené sous le dais nuptial, il m'a embrassé et offert une bague de mariage

J'ai constaté également qu'il y avait beaucoup plus de femmes ou peut être étaient-elles plus visibles dans leurs revendications ? Elles composaient le gros des troupes par rapport aux homosexuels hommes bien que nombreux. Les transsexuelles (ls) également ont fait preuve de plus de visibilité. Je ne parle pas des éternelles transsexuelles sud américaines qui profitent de chaque manifestation pour se "montrer" sous toutes les coutures, sans pudeur aucune.

P1010781

En fait, j'ai eu l'impression qu'il y avait deux manifestations dans une. D'un côté les gays masculins qui se félicitaient du vote positif du Mariage pour Tous, de l'autre les lesbiennes pour qui cela ne suffisaient pas et qui revendiquaient la PMA tout en dénonçant l'hypocrisie de la France qui acceptaient que celles qui voulaient des enfants s'exilent en Belgique ou elles pouvaient bénéficier de ce droit. Je dois reconnaître qu'il m'est difficile de prendre parti pour la PMA. Il y a tellement d'enfants abandonnés qui aimeraient trouver un foyer, mais dont on ignore les antécédents médicaux des parents biologiques. Je peux comprendre que l'on veuille un enfant de celui et/ou de celle qu'on aime, en connaissance de cause, mais également en connaissance des gènes familiaux. A mon humble avis, seules les femmes et/ou les couples concernés peuvent décider d'un choix, c'est tellement personnel.

P1010688

Et puis toujours plus de jeunes étudiants voire collégiens pour la plupart, plus ou moins concernés par le sujet, venus en groupes faire la fête à moindre frais et s'alcoolisant au fur et à mesure que passait la journée et gâchant à mon avis, le sens profond d ela gay pride, qui je le répète est avant tout une marche revendicatrice.

P1010706

Parmi les participants, il y avait beaucoup d'hommes en tartan, et j'ai trouvé ça très sympathique. Ils avaient un physique qui s'y prêtait, très masculin de stature et de visage. Les éternels hommes "cuir" et en caoutchouc pratiquant le Sado-Masochisme (le nom entier c'est A... qui me l'a dit parce que moi le sigle sur leur drapeau SM ???) . En tout cas, ils étaient pas tout jeune les papis. Leur drapeau est rayé noir, bleu soutenu, avec un coeur rouge. Un char que j'aime beaucoup car il fait toujours preuve d'originalité dans son thème, celui des bears. Ces messieurs ont tous avaient un ventre très volumineux avec eux aussi un drapeau aux couleurs différentes : marron, jaune, noir avec une empreinte d'ours, si je me souviens bien.


P1010772

Quelques drags queens juchées sur des chaussures extravagantes et vêtues de robes affriolantes. Des travestis dont un qui ressemblait à une grosse salade.

 

P1010782

Des associations plus sérieuses étaient aussi représentées, telles : les Soeurs de la Perpétuelle Indulgence (sans la mère supérieure du couvent de Paris, enfin je ne l'ai pas vu pourtant je l'aime bien), toujours très colorées avec des noms liés à des maladies dites "honteuses" venues quêter quelques subsides pour leurs oeuvres, dans les bars, les dancings, et les restaurants du Marais. Aministie Internationale venue attirer l'attention sur les personnes incarcérées ou pendues (dans les pays arabes) pour homosexualité.

P1010690

D'autres plus légères, pour nous inciter à faire partie de leur groupe : des pompoms boys dont un qui a dansé en talons. Il a eu beaucoup de mérite. Des cyclistes ressemblants à de grosses abeilles, avançant en rangs serrés. Un couple de danseurs masculins pour le Gay Musette, des randonneurs, des amoureux des sports nautiques, qui se sont essayés à une chorégraphie en rapport avec leur association (pas tout à fait ça, mais très drôle)? les Mâles Fêteurs pour la musique et les chansons, Les sourds muets (euh j'ai pas compris), les tambours avec un relooking en violet, et bien d'autres encore dont je ne me souviens plus.

P1010801

Nous avons suivi le trajet de Montparnasse  la Bastille en passant par l'Observatoire, le Luxembourg, le boulevard St Michel , St Germain, le Pont Henry IV, pour arriver à la Bastille où les chars et la foules se disloquent. Les gens piétinnaient en attendant le spectacle qui devait avoir lieu dans la soirée. Vu le monde et le nombre de personnes en état d'ébriété nous les avons plantés là !

P1010799

Comme il était encore tôt, nous nous sommes dirigés dans notre quartier de prédilection le Marais, pour prendre l'ambiance et pour constater la débauche de décorations devant les magasins et restaurants (en plus nous avions faim et j'avais un petit besoin urgent à satisfaire). A... m'a emmené dîner au Gay Moulin, nous y étions déjà allés et avions été satisfaits dans sur la qualité, que sur la propreté et la quantité. Ce restaurant à de forts jolis tableaux sur ses murs et vu les efforts déployés pour la gay pride, ils méritaient qu'on s'y arrête. Le Cox avait également fait preuve d'audace, une magnifique décoration ornait sa façade. Du monde, mais nous sommes rentrés chez nous avant que cela ne devienne irrespirable.

comme je suis un peu paresseux, que nous avons fait beaucoup de photos et que j'ai la flemme de les transferer dans un album du blog, je mets en-dessous la vidéo que nous en avons fait :