7Depuis la nuit des temps, les chemins de l’Inde et du Népal sont parcourus de long en large et de large en travers, par  des hommes saints indhus, des renonçants. Ils mènent une vie ascétique et sont perçus comme des représentants des Dieux sur terre.

La dévotion  infinie qu’ils se sont imposée leur vaut parfois d’être vénérés comme des Dieux vivant. Ils se reconnaissent ainsi que le Dieu qu’il vénère par le tilak (marque de couleur et de forme différente selon le Dieu choisi) caractéristique peint sur leur front. C’est par le jeun et la consommation de substances hallucinatoires, qu’ils entrent dans un état de conscience supérieure, et qu’ils tentent de transcender la réalité, en étant assis dans un cercle de bouse de vache embrasée, marchands sur des débris de verre et/ou dormant sur un lit de clous.

Nombreux sont ceux qui s’imposent comme vœu des sacrifices extrêmes comme ne pas s’asseoir pendant des années, percer leurs organes intimes pour y accrocher des cadenas et/ou des cloches, enrouler leur lingam autour d’un sabre. Ces rituels ont pour but de contrôler leur esprit, le dissocier du corps pour surmonter la douleur.

5

Au cours de siècles les ascètes nomades se sont vu attribuer des noms variés : Babas, Sâdhus, Sannayasins, ou Saints hommes. Ils sont dépourvus de toute responsabilité et de tout désir pour se concentrer le restant de leur vie, que sur la fusion avec nos Dieux. Il existe plusieurs sortes de Sâdhus :

Les Sâdhus et Babas avec des tilak sur le front couvrent leurs corps de cendres de crémation. Les adorateurs de Shiva notamment vivent sur les ghats (les berges, rives, escaliers) de crémations et notamment ceux de notre mère Ganga. On y amène les dépouilles des défunts, vêtus de leurs habits traditionnels. Après l’incinération les Babas recueillent les cendres dont ils s’enduisent le corps.

1

Les Sâdhus Naga(Babas nus) existent depuis la nuit des temps et furent considérés comme des ascètes guerriers. Ils sont du reste assez belliqueux, cherchant souvent querelles aux autres groupes de sâdhus.

Les aghoris sont des Babas qui mangent et boivent dans des crânes humains. On dit que lorsque ils sont en transes, ils mangent des corps incinérés et boivent de l’urine. Ils vivent dans des cabanes dont les toitures sont faites avec les vêtements du défunt. A part le crâne humain, il ne possède rien d’autre qu’un sifflet.

Aghori

Les Sâdhus «Jangamma» portent des chapeaux ornés de plumes de paon et d’une plaque  représentant un serpent (un cobra) et donnent des cloches pour Shiva. Ils voyagent toujours ensemble et carillonnent  leurs clochettes. C’est leur destin.

3

Une fois par an les Sâdhus, Babas, et autres hommes saints se rendent à Pashupatinath (Népal)  qui est la demeure terrestre du Dieu Shiva pour le Shivaratri qui est en février le rassemblement annuel, et pour participer au Samashat, un banquet offert par les hommes indhus les plus riches qui espèrent ainsi être bénis et rester en bonne santé.

Baba naga