P1100429

En tournée au Sri-Lanka  depuis début juillet, je suis seul n’ayant pas mon fidèle Sathiya qui, lui, comme du reste mon compagnon sont restés à Paris. Ils me manquent pour des raisons différentes bien évidemment mais, ce qui me rend cette tournée insupportable c’est d’être seul avec moi-même, mes pensées, mes interrogations.

Mes douleurs aux pieds sont difficilement supportables et malgré les massages et la crème apaisante, je n’ai aucun espoir que cela s’arrange selon les dires du médecin (les cartilages et les os s’effritent et ce à force de taper les talons pour marquer les mesures et les temps du Bharata natyam.

P1100423

La chaleur m’empêche également de dormir voire simplement de me reposer, quant à la nourriture elle me lève le cœur. Lorsque je vais revenir je vais avoir droit à des réflexions de mon compagnon et bla bla bla et ragnana.

Je suis tellement mal que j’ai envie de tout envoyer balader, la compagnie, la tournée, le crétin qui partage ma chambre et qui m’insupporte. Bref je suis grognon et c’est contraire à mes principes.

Je suis bien loin d'avoir la sérénité du Boudha bien que nous en soyons entourés et sa sagesse ne semble guère m'inspirer. Je suis indhu, je persiste et je signe malgré le fait que nous soyons minoritaires et opprimés.dans ce pays.

 P1100431

Je n'ai qu’une hâte, c’est que cette tournée prenne fin avec un succès normale, ce qui nous éviterait de jouer les prolongations, et je pourrais enfin retrouver les bras de mon compagnon, l’affection de Sathiya, mon meilleur ami, et de sa famille.

La choupette m’offrira peut être encore, en signe de bienvenue, un bonbon qu’elle aura pris soin de sucer consciencieusement. Quant à notre minette, je savoure à l’avance les grâces qu’elle se croira obligée de me faire à mon retour avant de me faire la tête pour l’avoir si longtemps laissé seule.

Bon j’arrête là mes récriminations ! Un bon coup de pied au derrière me permettrait d’avancer plus vite dans la vie.