Ipadikku%20RoseDe son vrai nom, Rose s'appelle en réalité Ramesh. Elle est le premier transsexuel à occuper le poste de présentateur télé, sur les traces de Begum Nawazish Ali, qui l'a précédé de 2 ans au Pakistan. Mais c'est aussi l'émission qu'elle présente qui sort des chemins battus, Ipaadiku Rose, son talkshow hebdomadaire est diffusé chaque vendredi soir à dix heures dans l'Etat du Tamil Nadu. Pendant une demi-heure Rose mène le débat sur des sujets "chauds", entournés d'intervenants, spécialistes ou non "Je veux m'attaquer à tous les sujets tabous et faire changer les mentalités". Divorce, harcèlement sexuel, drogue ou encore sexe avant le mariage sont au programme. Une première dans cet Etat réputé très conservateur.

Cela fait plus de 4 ans que Rose s'habille en femme. Mais elle se bat encore pour se faire accepter par sa famille, par la société. "Mes proches me disent que, oui, je suis peut être un transsexuel, mais ils préfèrent que je ne m'habille pas en femme et me sollicitent sans cesse pour que je me marie". Elle n'est toujours pas autorisée à porter des saris à la maison, et sa mère continue à cacher ses robes et ses bijoux dès qu'elle en a l'occasion. Pire encore, elle s'est cachée pendant des années de ses voisins "Je quittais la maison en homme, et je me changeais en femme. J'aivais peur qu'il ne raillent mes parents".

"Lorsque j'ai fait mon coming out, mon employeur n'a pas renouvelé mon contrat de travail" explique Rose, diplômée d'ingénierie chimique aux Etats-Unis. "Je veux prouver qu'un transsexuel qui est beau, qui a des capacités et à qui on donne une opportunité peut réussir". "Le talkshow de Rosa va aider les téléspectateurs à porter un autre regard sur les transsexuels" commente Pradeep Milroy, directeur des programmes de STAR Vijay, la chaine qui diffuse l'émission. "L'Inde est encore très conservatrice. Nous avons des missiles balistiques mais nous demandons encore s'il faut autoriser les cours d'éducation sexuelle dans les écoles", poursuit-il.

Les mentalités changent doucement, mais la frontière entre ce qui est acceptable et "immoral" reste flou. Rose ne peut pas non plus dire sur tout. A commencer par le mariage, qu'elle considère pourtant comme non naturel. "C'est une institution tellement établie en Inde qu'il n'est pas possible de la remettre en cause. Je ne veux pas effrayer les gens, je veux les atteindre".

Interview de Emil Sinclair le 30.05.2008 pour Aujourd'hui le Monde

 

Mon avis : Indiangay

Je trouve fort bien que  l'on donne la parole officiellement à une transsexuelle et surtout qu'on lui permette d'avoir une émission de télévision ou elle peut exprimer les problèmes qui touchent notre société.

C'est une bouffée d'air qui arrive, notre pays est asphyxié par ses codes, ses castes, ses tabous d'un autre âge. Reste à savoir ce qu'il va en résulter. Si son émission va pouvoir faire avancer les choses ou bien tellement choquer les uns et les autres qu'au lieu d'avancer nous allons reculer, nous retrancher derrière ce que nous connaissons au lieu d'accepter voire anticiper, un avenir qui semble inéluctable et auquel nous sommes déjà confrontés