Bahmacharya : la première est consacrée à l’étude des textes sacrés auprès d’un gourou. Elle débute à 8 ans chez un jeune Brahmane, 11 ans ches les Kshatriyas et 12 ans chez les vaysas. Elle se termine à 16 ans.

Durant cette période, l’enfant sert son maître, doit entretenir le feu sacrificiel et mémorise les Védas. A la fin de ses études le jeune homme retourne chez ses parents et peut accéder au mariage. Un bain rituel termine cette étape. Le jeune brahmane reçoit la triple cordelette qui’il portera à l’épaule toute sa vie.

Grihasthya : Durant la seconde partie de sa vie, il a obligation de fonder un foyer et d’avoir des enfants afin de perpétuer sa lignée. Il devient alors Grihastha (Maïtre de Maison). En prenant une épouse par le rite sacré du mariage, il obtient le droit de faire des sacrifices et se devra de marier ses fils et ses filles lorsqu’ils seront en âge de le faire;

Vânaprastha : La troisième étape de la vie est totalement consacrée à la religion. IL se retire de la vie active et pratique des ascèses en vue d’atteindre le Moksha.

La quatrième étape est marquée par le renoncement total à la vie social. On devient « Renonçant » ou « Samnyäsim » au cours d’une cérémonie. Le renonçant jette les récipients sacrificiels dans le feu pour les offrir à Agni.(Dieu du feu sacrificiel et du foyer protecteur contre le mal). Par ce rituel, il se défait des feux qui ont marqué son existence (le feu de l’étude, du mariage, celui de la retraite.

Ce qui signifie que maintenant, le sacrifice s’accomplira en lui-même. Le renonçant quitte alors sa maison, mendie sa nourriture et fait vœu de silence. A la fin de leur vie, les indhus doivent se consacrer à la prière et à la méditation afin d’échapper au cycle infernal des réincarnations. Certains indhus entrent directement en renoncement sans passer par les trois étapes précédentes. Se sont les sâdhus..