Je viens de terminer "Ce sont amis que vent emporte" de Yves Navarre. Et me suis rappelé que l'année passée et durant quelques mois, j'ai été David et mon compagnon fût Roch, alors que cela faisait à peine deux ans que nous étions amis.

J'aime beaucoup la façon d'écrire d'Yves Navarre. Ses romans ou il entremêle une histoire avec des élèments de sa propre vie. J'aurais aimé lire les futurs livres qu'il aurait pu écrire s'il ne s'était donné la mort - le rencontrer, le connaitre peut être  qui sait le monde est tellement fait...